8 conseils Eurotyre pour vous aider à contrôler vos pneus :

  1. Vérifiez la pression de gonflage tous les 15 jours, y compris la roue de secours.
  2. Ne vérifiez la pression de gonflage que sur des pneus froids (arrêt d’au moins une heure ou 2 à 3 km à allure réduite)
  3. Ne dégonflez jamais des pneus chauds
  4. Assurez-vous que chaque valve est refermée avec un capuchon
  5. Si un pneu perd plus d’air que les autres, il faut en rechercher la cause (lésion, clou, fuite d’air à la valve ...) et réparer le dommage
  6. En charge ou/et sur autoroute, surgonflez vos pneus de 200 à 300 grammes, cette opération doit toujours s’effectuer à froid
  7. Vérifiez régulièrement l’état de vos pneus :
    • une usure anormale peut révéler un équilibrage ou un parallélisme défectueux
    • une éraflure, un arrachement de gomme ou une hernie sur le flanc du pneu le fragilise, en continuant à l’utiliser vous risquez l’éclatement du pneu
  8. Inspectez également la jante : de plus en plus de véhicules sont équipés de pneus tubeless (sans chambre) dans lesquels la jante et la valve jouent un rôle important dans l’étanchéité de l’ensemble (la rouille et les chocs contre les trottoirs sont à surveiller)

43.9% des véhicules roulent avec des pneus mal gonflés.

Plus on roule et plus les pneus se dégonflent, même s’ils sont en bon état. La juste pression est un facteur de sécurité et de longévité de vos pneus. Celle-ci doit correspondre aux préconisations du constructeur de votre véhicule. La plupart des automobilistes roulant autant en ville que sur route rapide, il est préférable de gonfler ses pneus, toujours à "froid" (avoir roulé moins de 3 km), à la pression supérieure(correspondant à la pression "autoroute") plutôt qu’en pression courante. Il n’y a aucun risque à rouler légèrement surgonflé (+ 0,2 bar). Respectez l’écart de pressions préconisé par le constructeur entre le train avant et le train arrière.

Il contribue à l’équilibre du véhicule. Les bouchons de valve aident à maintenir la pression. Ils doivent être vissés correctement. Quant à la roue de secours, sa pression doit être identique à celle de la plus gonflée des roues.

* Etude statistique réalisée en 2001 par l’A.S.F (Autoroutes du sud de la France).

Partager cet article :