Chaînes, chaussettes, comment ça marche ?

En hiver, l’utilisation de pneus à chaussettes ou à chaînes est particulièrement recommandée pour assurer à la fois votre sécurité et votre confort. En effet, si les pneus hiver permettent d’assurer votre sécurité au quotidien, les chaînes et chaussettes, quant à elles, sont mieux adaptées sur une chaussée recouverte d’une couche de neige compacte.

Chaussettes, chaînes et pneus cloutés
Utilisables en hiver sur les véhicules chaînables, les chaussettes peuvent être montées sur la majorité des véhicules en cas de nécessité, notamment de neige abondante ou de glace compacte. Considérées comme une alternative efficace aux chaînes neige, les chaussettes sont également moins lourdes et moins encombrantes que leurs homologues.
En revanche, les chaînes ne peuvent être montées que sur les véhicules recommandés par l’équipementier pneumatique. Idéales en hiver et en cas de neige abondante ou de pentes importantes, elles n’autorisent pas des vitesses de roulage de plus de 50 km/h, et sont particulièrement recommandées dans les zones présentant le marquage de sécurité B26 (panneau « chaînes obligatoires »).
De leur côté, les pneus hiver cloutés ou cloutables sont dotés d’une bande de roulement cloutée ou trouée (sur laquelle on peut insérer des clous). Plus chers que les pneus hiver classiques, ils sont de moins en moins prisés en raison de leur niveau sonore très nuisible et de leur utilisation très réglementée (normes de sécurité en matière de cloutage très strictes).

Quelques conseils d’utilisation
D’une manière générale, la chaussée neige et la chaîne neige offrent un niveau de performance motrice équivalent sur neige fraîche en hiver. Toutefois, l’adhérence des chaînes se fait davantage sentir sur neige compacte. Côté mise en place et installation, les chaussettes se montent facilement, tandis que les chaînes neige sont plus difficiles à fixer, notamment dans le cas des modèles sans centrage ni tension automatique. En règle générale, les chaînes et chaussettes ne sont pas conçues pour dépasser les 50 km/h en raison des risques de dégradation de la tenue de route ou même des composants du véhicule.

Partager cet article :