Sports d’hiver : 5 choses à faire pour préparer sa voiture

31 janvier 2022

Les vacances d’hiver scolaires approchent, et pour les chanceux ce sera le départ en voiture pour les stations de ski ! Le grand air, les paysages enneigés… même sous les contraintes sanitaires, les vacances aux sports d’hiver restent magiques.

Mais pour que ces vacances au ski soient un succès, mieux vaut anticiper pour éviter les déconvenues sur le trajet. Quelques “bons réflexes” vous permettront de surmonter des conditions de conduite parfois difficiles en montagne.

Révision, équipements, accessoires, itinéraire : que faut-il faire avant de prendre la route pour les sports d’hiver ? Quels sont les points essentiels pour rouler en toute sécurité ? Que dit la réglementation ? On fait le point avec Eurotyre.

Femme habillée pour skier installant des skis sur le toit d'une voiture sur route enneigée

1/ Prévoir une révision de la voiture

Rien de tel qu’une petite révision de la voiture avant de s’aventurer sur les routes de montagne. Car si les jours sont bien plus grands qu’en décembre, on est encore en hiver ! Basses températures et intempéries rendent les conditions de conduite difficiles.

Avant toute chose, assurez-vous de l’état de votre batterie. Si vous ne disposez pas de garage pour votre véhicule, la batterie est soumise à rude épreuve, été comme hiver. Les températures négatives lors de votre séjour au ski pourraient la décharger définitivement.

Si celle-ci a plus de 5 ans, ou si elle donne des signes de faiblesse, envisagez de la remplacer. Vous pouvez également vous rendre dans votre centre Eurotyre pour contrôler le niveau de charge de votre batterie. Cela vous évitera un dépannage en station de ski, lors du redémarrage !

Profitez de votre passage au garage Eurotyre pour faire contrôler les niveaux. Huile moteur, liquide de frein, liquide de refroidissement et liquide lave-glace sont indispensables pour une conduite sûre.

Si vous faites vous-même le plein de lave-glace, veillez à prendre une formule “anti-gel” spéciale hiver. En altitude, les chutes de neige et le brouillard peuvent réduire la visibilité. Pensez donc à vérifier le fonctionnement de tous vos feux et le bon état de vos essuie-glaces.

Voiture recouverte de neige qui ne laisse apparaître que ses essuie-glace

2/ Choisir ses pneus hiver et ses équipements

Impossible de rejoindre une station de ski sans pneus hiver ! Selon la loi Montagne II, on peut se dispenser de monter des pneus hiver si l’on garde des chaussettes ou chaînes à neige dans son coffre.

Cependant, les pneus neige sont indispensables pour rouler en toute sécurité en montagne. Leur gomme résiste aux basses températures, et la structure de leur bande de roulement améliore l’adhérence. Un pneu neige garantit ainsi une bonne tenue de route sur la neige ou le verglas.

Par ailleurs, la majorité des routes menant aux stations de ski sont marquées du panneau B26. Ce panneau rond montre une roue chaînée sur un fond bleu. Il signale l’obligation de monter ses chaînes ou chaussettes à neige.

Il est donc indispensable d’emmener une paire de chaînes ou de chaussettes à neige lorsqu’on prépare son séjour au ski ! Prévoyez une session d’entraînement, au sec et au calme, pour ne pas paniquer le jour J.

Lorsque les conditions météo sont clémentes, un panonceau « pneus hiver admis » peut être ajouté au panneau B26.

Vous ne savez pas quel modèle de pneu hiver acheter ? Demandez conseil à votre technicien Eurotyre avant de partir aux sports d’hiver !

3/ Anticiper les aléas de la route des vacances d’hiver

La route pour un séjour au ski réserve parfois des surprises ! Lorsqu’on part pendant les vacances d’hiver, on doit prendre en compte les mauvaises conditions météo.

Les bouchons sont fréquents pour arriver jusqu’à la station de ski convoitée. Trafic dense, accrochage, installation des chaînes peuvent mettre à l’arrêt. Prévoyez donc des couvertures et quelques provisions pour patienter sereinement !

Pensez également à faire le plein de carburant, et laissez vos accessoires de signalement, triangle et gilet jaune réfléchissant, accessibles. D’autres outils malins vous feront gagner du temps si vous devez reprendre la voiture au pied des pistes :

  • une balayette, pour dégager la neige du toit et des vitrages
  • des gants, pour installer les chaînes à neiges « confortablement »
  • un grattoir pour dégivrer vos vitres avant de démarrer.
voiture sur une route de montagne enneigée dangereuse

4/ Préparer l’itinéraire jusqu’à la station de ski

Le système des locations de vacances oblige la majorité des vacanciers à partir au même moment. Alors pour éviter les encombrements sur la route, essayez de préparer votre itinéraire.

Conditions météo, prévisions trafic Bison Futé peuvent vous aider à organiser votre départ. Pensez à enregistrer votre itinéraire jusqu’à la station de sports d’hiver sur votre GPS pour avoir l’esprit tranquille. Pour la durée du trajet, prévoyez de faire des pauses régulières.

Anticiper votre trajet vous permettra de vérifier si vous devez franchir des cols de montagne. Dans ce cas, renseignez-vous sur l’état des routes, et assurez-vous que les cols ne soient pas fermés.

5/ Adapter sa conduite aux conditions hivernales en altitude

En hiver, les conditions de conduite s’avèrent périlleuses si l’on n’agit pas avec prudence. Les pneus hiver garantissent la tenue de route et les distances de freinage… à condition d’adopter les bons réflexes !

La neige perturbe l’adhérence des pneus sur la chaussée, et le verglas peut surprendre au détour d’un virage. On recommande donc d’adopter une conduite souple, et de doubler les distances de sécurité.

Utilisez au maximum le frein à moteur dans les routes de montagne, en rétrogradant à la vitesse inférieure. Cela permet d’anticiper tout ralentissement. Gardez à l’esprit qu’un freinage brusque peut entraîner une perte de contrôle du véhicule !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email